• Anca Onuta

Comment j'utilise la méthode Hamburger en 6 étapes pour diviser les User Stories

La principale raison pour laquelle j'utilise la méthode Hamburger pour diviser les User Stories est d'entraîner les équipes à passer du travail en cascade à l'approche agile. J'entends généralement "nous devons faire tout le développement, nous ne pouvons pas le diviser en deux, ce n'est pas possible, cela ne fonctionne pas ..." puis j'arrête d'écouter.




J'utilise la méthode HAMBURGER pour diviser les User Stories quand du point de vue du Product Owner, l'histoire ne peut plus être cassée, ou quand nous avons affaire à une User Story technique.

Ce que j'aime en utilisant la méthode du hamburger, c'est que je parle la même langue que l'équipe et que nous nous comprenons. En conséquence, le processus devient rapide et doux.

La méthode hamburger consiste à faire la liste de toutes les tâches et scénarios alternatifs que l'équipe doit faire pour compléter la User Story. Ensuite, nous les commandons dans l'ordre de valeur pour l'utilisateur final et prenons des extraits sonores jusqu'à ce que nous « mangions » le hamburger entier.

Pourquoi voulons-nous diviser les User Stories :

• Des stories plus petites permettent à l’équipe d’échouer plus tôt,

• Des stories plus petites permettent à l’équipe d’échouer plus rapidement,

• Des stories plus petites permettent à l'équipe d'apprendre plus rapidement (à la fois sur le plan technique et sur l'expérience utilisateur)

• Les petites stories laissent place à l'innovation

• Les petites stories passent plus rapidement dans le flux de travail

• Les petites stories sont plus claires

• Des stories plus petites rendent l'équipe plus rapide !

• Des stories plus petites stimulent le retour sur investissement

Je recommande des stories de maximum 5 à 8 story points. Au-delà, cela apporte beaucoup de manque de clarté, de risque et de pression à l'équipe.

J'utiliserai le projet CooLab pour illustrer cette méthode et comment je l'utilise. CooLab vise à mettre en contact des cuisiniers passionnés avec des gens qui apprécient le temps avec leur famille et la cuisine. Le personnage représentant le cuisinier est Oscar.

Prenons un exemple où il est difficile de séparer la User Story du projet CooLab.

En tant que cuisinier (Oscar), je veux télécharger une nouvelle recette sur la plateforme afin que mes abonnés puissent préparer un repas spécial pour les vacances d'été.

La User Story a été divisée autant que possible, mais malgré cela, elle est toujours massive.

Étape 1 : Identifiez vos couches du hamburger: pain, steak, oignon, laitue, fromage, pain.



1. Recherche dans la base de données

2. Écran de saisie

3. Traitement des données

4. Notifications par e-mail

5. Notifications push

Étape 2 : Identifiez des scénarios alternatifs pour chaque couche définie ci-dessus.

1. Interroger la base de données : vous pouvez interroger la base de données en lot ou en direct.

  • Utilisez Batch Query pour obtenir toutes les nuits toutes les données sur toutes les recettes chargées pendant la journée.

  • Créez une interface qui fera une requête en direct pour afficher la recette que vous venez d'ajouter. Il le rend disponible aux abonnés d'Oscar exactement quand il la charge

2. Écran de saisie

  • Une option sera de créer une interface utilisateur pour insérer tous les champs liés à une recette. Cependant, lorsque Oscar souhaite charger plusieurs recettes à la fois, cela peut prendre beaucoup de temps.

  • Un téléchargement en masse permettra à Oscar de télécharger de nombreuses recettes en même temps.

3. Traitement des données

  • L'opération d'enregistrement dans la base de données enverra les données aux bases de données respectives sans effectuer de formatage ou de traitement.

  • Optimiser les données. Pour les images par exemple, il sera impératif qu’une fonction d’optimisation soit implémentée, afin de ne pas charger l’application.

4. Notifications par e-mail

  • Envoyer un e-mail manuel permettra à Oscar d'envoyer un e-mail personnalisé à des abonnés spécifiques pour parler des nouvelles recettes. Il est parfait pour un faible volume d'e-mails.

  • L'envoi automatique de notifications envoie un e-mail à tous les adeptes des Oscars chaque fois qu'il télécharge une nouvelle recette.

  • Envoi automatique de notification personnalisée. Oscar peut personnaliser les e-mails qu'il envoie, mais l'e-mail est envoyé en fonction des configurations du système, et non sur la commande d'Oscar

5. Notifications push

  • Notifications push simples lorsque les utilisateurs sont informés des nouvelles recettes disponibles

  • Notifications push exploitables lorsque les utilisateurs peuvent agir sans lancer l'application : par exemple ajouter aux recettes préférées, ajouter un commentaire.





Étape 3 : supprimez les doublons, les tâches inutiles, combinez les tâches si nécessaire. Dans l'exemple de CooLab, nous n'avons pas besoin de la tâche d'importation car les fonctions seront couvertes par un téléchargement en bloc. De plus, à ce stade, il n'est pas nécessaire d'importer des recettes à partir d'autres formats.



Étape 4 : triez les tâches en fonction de la valeur commerciale pour l'utilisateur final.

1. Interroger la base de données : vous pouvez interroger la base de données en lot ou en direct.

  • Live Query met les recettes à la disposition des utilisateurs dès qu'Oscar les charge. Cependant, en raison de la quantité importante de données, leur accès est prolongé et n'apparaît pas dans les recherches. CooLab n'a pas encore beaucoup d'utilisateurs. À ce stade, il est essentiel de créer l'élan et la communauté autour des recettes. En effet, rendre la recette disponible rapidement, même si elle est lente, apporte plus d'avantages aux utilisateurs.

  • Batch Query fonctionne tous les soirs pour rendre disponibles toutes les recettes chargées pendant la journée. Cela rend l'application rapide et les recherches précises.

2. Écran de saisie

  • Interface graphique - La normalisation des informations sur les recettes est très importante car elle permet de lire et de rechercher facilement les recettes. C'est l'une des caractéristiques de l'application que les utilisateurs apprécient le plus sur l'application.

  • Un téléchargement en masse encouragera les cuisiniers à partager plus de recettes car ce sera plus rapide.

3. Traitement des données

  • Enregistrer dans la base de données sans aucun traitement de données donne accès aux recettes sans aucun retard. C'est le but de l'application.

  • Optimiser les données. Bien que n'étant pas une priorité, toutes les données stockées dans l'application doivent être optimisées pour optimiser la vitesse et l'espace.

4. Notifications par e-mail

  • L'envoi automatique de notifications fournira la valeur la plus élevée aux utilisateurs au début, car c'est ainsi que les utilisateurs seront encouragés à utiliser l'application, à y revenir, à connaître Oscar et ses recettes.

  • Envoi automatique de notification personnalisée. Un cuisinier passionné veut partager cela avec ses fans. Il dynamisera la communauté des utilisateurs et permettra à Oscar de partager des recommandations pour les recettes et autres conseils.

  • La fonction d'envoi manuel sera davantage utilisée lorsque la communauté aura une communauté d'utilisateurs, elle sera donc la dernière de la liste des priorités.

5. Notifications push

  • Les notifications push simples apportent de la valeur aux utilisateurs car ils sont informés rapidement des nouvelles recettes.

  • Les notifications push exploitables seront plus utilisées lorsqu'il y a déjà une communauté créée ; il vient en dernier dans l'ordre des priorités.



Étape 5 : Prenez une première bouchée. Sélectionnez les tâches qui peuvent faire partie de la première bouchée. Parfois, il peut s’agir de plusieurs tâches à partir d'un calque ou aucune à partir d'un calque. C'est vraiment comme un hamburger. Vous pourriez avoir des bouchées sans tomates, ce qui est parfaitement bien. La « bouchée » sera la première User Story à implémenter.



Étape 6 : Prenez une bouchée à la fois. Comme pour la première bouchée, vous poursuivrez le processus de définition des piqûres (User Stories) sur la base des recommandations de l'équipe.



Au début, je ne faisais cet exercice que pour des Stories extraordinaires avec beaucoup d'incertitude. Cela peut prendre beaucoup de temps au départ. Il y a de nombreuses tâches auxquelles penser et planifier une seule story. De nos jours, je l'utilise dans toute mesure où il semble difficile de casser une User Story, en particulier pour les stories techniques. D'après mon expérience, l'avantage significatif de la méthode Hamburger en divisant les User Stories est qu'elle agit comme un exercice de transformation de l'état d'esprit. Avec de la pratique, l'équipe et le Product Owner commencent à décomposer la complexité technique en livrables itératifs plus petits qui apportent de la valeur aux utilisateurs.

Quelle est votre expérience avec la méthode Hamburger ?

Contact

+33638790322

Follow

©2020 by MAWIA.